top of page

5G : Vers des infrastructures intelligentes et connectées, au service du transport public

Nous sommes à la veille d’un tournant dans les infrastructures routières dédiées aux transports publics. Jusqu’à ces dernières années, ces infrastructures servaient principalement au roulage de véhicules lourds de transport de voyageurs conduits par des chauffeurs, à leur alimentation en énergie électrique, à leur signalisation et à leur qualité de service afin d’améliorer leur fréquence de passage et leur temps de parcours entre stations.

Avec l’arrivée de l’IA appliquée au traite- ment d’image, du Edge Computing et de la 5G, nous sommes sur le point de franchir de nouvelles étapes vers la Smart City. Ces technologies vont nous permettre de mieux comprendre, d’assister et de réguler en continu les flux de déplacements (tramway, bus voitures, vélo et piétons) le long d’infrastructures routières urbaines prioritaires comme les sites propres, via :

  • Des équipements de bord de route intelligents et redondés, comme les caméras dotées de traitements d’images et d’intelligence artificielle capables de distinguer et de compter des piétons, des cyclistes et des véhicules selon leur gabarit.

  • Des contrôleurs de carrefour pour mieux gérer le temps de franchissement selon les types de véhicules s’y présentant et les priorités par voie en tenant compte des régulations appliquées sur les carrefours adjacents.

  • Des serveurs centraux de régulation et de supervision qui permettront à un opérateur distant de contrôler le bon fonctionnement de ces véhicules comme des navettes automatisées.

    Les carrefours sur ces sites propres ne serviront plus uniquement à accorder la priorité au transport public, mais ils permettront également une meilleure cohabitation avec d’autres flux plus vulnérables comme les vélos et les piétons, davantage d’écoconduite et moins de freinages d’urgence.

Les infrastructures efficientes sont la clé d’une accélération de la circulation des données indispensable à un MaaS qui fonctionne.

Ainsi, les véhicules pourront savoir :

  • Si les carrefours seront dégagés ou si l’emprise d’un véhicule qui y est arrêté est en conflit avec le gabarit du véhicule de transport s’apprêtant à les franchir,

  • Si des piétons ou des vélos s’apprêtent à s’engager,

  • Ou si d’autres véhicules prioritaires comme ceux des forces de l’ordre ou de secours sont également en approche de ces carre- fours le long de ces sites propres afin de mieux gérer leur ordre de passage.

Toutes ces briques technologiques nécessaires à la circulation de ces futurs "trains routiers" semi-automatiques voire automatiques sur ces sites propres se mettront donc en place progressivement avec la 5G tout en s’assurant d’un bon niveau de fiabilité.

bottom of page