top of page
Rechercher

Bordeaux: la future ZFE, une inconnue pour 75% des habitants


34% des personnes interrogées déclarent ne pas connaître la vignette Crit’Air correspondant à leur véhicule motorisé, et seulement 25% des habitants métropolitains savent ce qu’est une ZFE: les premiers résultats d’une étude Ifop réalisée à Bordeaux et dans le département de la Gironde confirment le besoin de pédagogie lié aux zones à faible émission. Et l'efficacité de la démarche d'explication: quand on leur expose le principe de la ZFE, 67% des habitants de la Métropole s’y déclarent favorables (56% hors Métropole). Car l’impact de la qualité de l’air sur la santé constitue une préoccupation pour 67% des habitants de la Métropole (53% hors Métropole). Pourtant, à l’échelle de la métropole, 92% des habitants ne sont pas exposés à la pollution atmosphérique.

Autre enseignement de cette enquête, les habitants du centre-ville sont plus sensibles à la pollution de l'air, alors qu’ils y sont moins exposés que les riverains des grands axes. 81% des Métropolitains interrogés pensent que l’instauration d’une ZFE aura un impact positif sur la santé des habitants (79% des répondants hors métropole), et 59% des sondés estiment que la ZFE aura un effet positif sur la circulation. Ils sont aussi plus de 50% à considérer la qualité de l'air et les prix de l'énergie comme des facteurs déterminants dans la décision de changer de véhicule. 55% des Métropolitains interrogés utilisent d'ailleurs un véhicule motorisé pour se rendre sur leur lieu de travail (83% hors métropole). 24% empruntent les transports en commun (5% hors Métropole), 9% le vélo (6% hors BM), et 8% la marche à pied (2% hors Métropole). Outre un éclairage sur la perception de la ZFE, ce sondage Ifop va permettre également de constituer 5 groupes témoins «usagers» associés à la concertation qui va se dérouler jusqu’à la fin de l’année 2022, avant la consultation réglementaire prévue en 2023.

Sandrine Garnier



bottom of page