top of page
Rechercher

Catherine Guillouard quitte la présidence de la RATP


En quittant la présidence de la RATP pour «raisons personnelles», Catherine Guillouard a créé la surprise de la rentrée. Devant un conseil d’administration extraordinaire réuni dans la matinée du jeudi 1er septembre, elle a invoqué la nécessité pour elle de se rendre auprès de ses parents malades, suite à l’indisponibilité d’un aidant. Parfois décrite comme cassante en interne, fréquemment annoncée par certains commentateurs comme préparant son départ, Catherine Guillouard est apparue très émue lors de cette annonce.

C’est l’Etat actionnaire, en l’occurrence le ministère de l’Economie et des Finances, qui a diffusé le premier communiqué, quelques minutes avant celui de la RATP. Bruno Le Maire salue d’ailleurs l’action de celle qui avait succédé il y a cinq ans à Elisabeth Borne, alors nommée ministre des Transports : «Catherine Guillouard a transformé en profondeur le groupe RATP et accéléré son développement». De son côté, Clément Beaune considère qu’elle a «conforté la place de la RATP comme un acteur majeur des mobilités en France comme à l’international».

Dans un message adressé aux collaborateurs du groupe de transport, Catherine Guillouard revient sur son mandat, qualifié d'«aventure humaine et collective formidable», et rappelle que, sous sa houlette, «le groupe RATP est devenu le troisième opérateur de transport public urbain dans le monde». Elle se félicite d’avoir «posé les grands jalons pour être prêts à l’ouverture à la concurrence avec en particulier la construction d’un cadre social équilibré». Elle cite également les améliorations apportées sur le réseau francilien, grâce à un «plan d’investissements passé de 1,6 Md€ en 2017 à 2,4 Md l’an dernier», les efforts de décarbonation et les innovations ainsi que le développement de RATP Dev.

Catherine Guillouard quittera ses fonctions le 30 septembre. En attendant la nomination de son successeur, un intérim sera assuré pour la Présidence du Conseil d’Administration du groupe par Pierre-Alain Roche (président de la section mobilités et transports à l’Inspection générale de l’Environnement et du Développement durable (IGEDD), et actuel représentant de l’Etat au Conseil d’administration du groupe RATP). La direction générale de l’entreprise sera confiée à Jean-Yves Leclercq, actuel directeur de la performance économique et financière du groupe RATP.

S. G.


bottom of page