top of page
Rechercher

Contournement Ouest de Strasbourg: des caméras de surveillance mais pas encore de sanction


L’Eurométropole de Strasbourg a annoncé prudemment la mise en place d’un jeu de caméras destinées à surveiller la circulation sur l’ex-A35, devenue M35. Mais elle n’a (pour le moment en tout cas) pas l’intention d’utiliser ce système de contrôle dans l’optique d’appliquer des sanctions. «Le but est d’analyser le nombre de personne à l’avant des véhicules empruntant les voies réservées», précise la collectivité car «des nouvelles règles de circulation sont entrées en vigueur sur la M35 concernant les voies réservées expérimentales», notamment avec la Loi d’orientation des mobilités. Elle invoque aussi «la baisse de la vitesse limite autorisée sur le secteur central de la M35 ».

Les élus écologistes qui dirigent la métropole ont installé depuis le 1er janvier 2022 une Zone à faible émission critiquée pour son calendrier (fin des Crit’Air 5 en 2023, des Crit’Air 4 en 2024, des Crit’Air 3 en 2025, des Crit’Air 2 en 2028), mais ils précisent que les deux sont sans rapport. «Ce dispositif s’inscrit exclusivement dans une démarche d’évaluation de l’usage des voies réservées et non de verbalisation», ont-ils expliqué mi-avril. Outre la création de voies destinées au covoiturage, aux bus et cars ou aux taxis, et une réduction de la vitesse maximale, une autre spécificité locale justifie le besoin d’une surveillance accrue du trafic. Depuis le 17 décembre 2021, le transit des poids-lourds de plus de 3,5 tonnes est interdit sur certains axes structurants de la métropole entre les échangeurs nord, sud et ouest avec l’A355. Ils ont l’obligation d’emprunter cette nouvelle autoroute, qui concrétise le nouveau contournement ouest de Strasbourg, mis en place avant Noël dernier.

Marc Fressoz

bottom of page