top of page
Rechercher

EuMo 2022: retour au présentiel pour tous... sauf le Gouvernement


European Mobility Expo 2022 s’est achevé le 9 mai avec la remise des Bus d’Or, symbole de célébration des métiers de la conduite, essentiels aux réseaux de transports publics, et sujet particulièrement sensible tant les difficultés de recrutement se renforcent. Pour son grand retour en présentiel après la crise sanitaire, ce rendez-vous parisien de la profession a su attirer les visiteurs en nombre, même si la taille réduite de la plupart des stands a contribué à l’impression d’affluence. 250 exposants étaient présents pour 11 000 participants attendus. L'électrification se confirme comme la grande tendance chez les constructeurs, alors que les mobilités actives gagnent en visibilité, et que le numérique est omniprésent.

L’absence de représentant du Gouvernement à l’occasion de la cérémonie inaugurale a toutefois rafraichi l’ambiance, alors que les transports représentent un des principaux leviers de décarbonation et constituent le 3e poste de dépense des ménages. La principale raison invoquée étant le devoir de réserve à la veille du scrutin des législatives. Marc Delayer, président du GIE, s’est déclaré «profondément déçu». Louis Nègre, président du Gart, attendait quant à lui un «message d’écoute et d’attention à l’égard d’une des préoccupations majeures des Français» inquiets du maintien de leur pouvoir d’achat. Marie-Ange Debon, présidente de l’UTP, considère quant à elle que «le calendrier est malheureux et qu’il y aura forcément une prise en compte des enjeux après les législatives». Les organisateurs se sont consolés le lendemain, avec la venue de l’ex-Premier ministre, Jean Castex (dont Florence Sautejeau, aujourd’hui déléguée générale de l’UTP, a été la conseillère Travail et Emploi).

Sandrine Garnier

bottom of page