top of page
Rechercher

Evian, prochaine étape dans la stratégie de développement de Borini?


Fin 2020, Philippe Borini transmettait l’entreprise familiale à ses trois enfants, Sébastien, Romain et Marine, associés au sein de Borini Développement. «Nous nous sommes rapidement rendu compte qu’avec nos 60 véhicules, nous allions devoir faire de la croissance pour éviter d’apparaître vulnérables», déclare Romain Borini, président de la société. Le gain du contrat STAR’T aux cotés de RATP Dev marque donc la première étape de cette stratégie. RATP Dev opère la partie urbaine du contrat, ainsi que le funiculaire, tandis que Borini Chablais, filiale dédiée, exploite le scolaire et l’interurbain. Un succès qui ne s’est pourtant pas concrétisé sans aléas, notamment en raison de la pénurie de conducteurs, aggravée par la proximité de la Suisse, où les salaires sont deux à trois fois plus élevés. Dans ce contexte tendu, un certain manque de fluidité dans le transfert des conducteurs n’a pas facilité le passage de relais avec l'un des précédents exploitants, la STAT, et l’offre n’a pas toujours été au niveau attendu durant cette phase intermédiaire. «Toutefois, sur un effectif tendu, nous avons assuré tous les services la 1re semaine de mai. Nous avons maintenant 27 conducteurs en activité sur le réseau STAR’T. Il nous en manque encore une dizaine, qui devraient être recrutés d’ici la rentrée de septembre, pour faire circuler 40 véhicules», indique Romain Borini. Avec un autre contrat de transport scolaire, remporté dans le Pays du Mont-Blanc, la flotte a déjà doublé. Et la nouvelle génération des Borini ne compte pas s’arrêter là: Evian, ville voisine de Thonon, vient de relancer les consultations pour son réseau de transports urbain, qui faisait partie au départ du même appel d’offres que le réseau de Thonon.

Sandrine Garnier

bottom of page