top of page
Rechercher

Ile-de-France: la MGP apporte 13 M€ aux projets transports du Val-de-Marne


Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris (MGP), et Olivier Capitanio, président du département du Val-de-Marne, ont signé une convention stratégique de coopération, qui donne lieu au financement de 10 projets pour un montant de près de 20 M€, dont près de 13M€ pour les transports et la mobilité. Première du genre, cette convention a vocation à être répliquée. Un accord similaire est en cours de finalisation avec le département de Seine-Saint-Denis, et avec les Hauts-de-Seine, pour le quartier de La Défense. Du fait des compétences de la MGP, ces conventions portent sur trois axes prioritaires: la cohésion sociale, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, et l'amélioration du cadre de vie. La coopération ne peut pas prendre la même forme avec les autres départements franciliens, mais comme le souligne Patrick Ollier, la Métropole est à même d'apporter sa contribution à un certain nombre de projets, en partenariat avec les communes concernées, par exemple sur des continuités cyclables. L’objectif étant de mener une politique de rééquilibrage territorial en matière de développement durable, de lutte contre le réchauffement climatique et de transition énergétique.

La mobilité durable et le franchissement des coupures urbaines sont au cœur des projets co-financés par la MGP dans le Val-de-Marne. Le prolongement de la ligne 14 et la mise en service de la ligne 15 Sud du Grand Paris Express accentuent en effet les besoins sur ce territoire. Le projet Altival, soutenu à hauteur de 6 M€ par la Métropole, en est un exemple emblématique. Ce projet de TCSP estimé à 140 M€, destiné à desservir le pole gare de Bry-Villiers-Champigny, à l’interconnexion des lignes 15 Sud et du RER E, avait été revu pour faire davantage de place aux modes doux après une DUP obtenue en 2020. «Nous avons décidé de revenir sur la décision prise lors de la précédente mandature», précise Olivier Capitanio. L’inscription d’Altival dans le cadre de la convention stratégique signée avec la MGP vient donc renforcer la pression sur les autres partenaires, Région Ile-de-France et Etat, alors que le volet Mobilité du CPER francilien n’a toujours pas été signé. Cette initiative suffira-t-elle à débloquer les choses? Elle marque en tout cas, aux yeux de Patrick Ollier, la crédibilité politique croissante de la Métropole du Grand Paris.

La Métropole apporte ainsi 3,77 M€ à la création de pistes cyclables, 1 M€ pour les aménagements en faveur des modes doux et actifs sur la RD 7, qui dessert le pole d’Orly-Rungis, 1,5 M€ pour l’intermodalité de la gare de Chevilly-Larue – Marché international sur le prolongement de la ligne 14. Outre les projets transport, la MGP va contribuer pour 4,5 M€ à la mise en place d'un bassin de rétention qui permettra de lutter contre les inondations et de dépolluer les eaux pluviales à Fresnes, à un programme de reboisement et à l'aménagement d'un parc urbain à Vitry-sur-Seine.

Sandrine Garnier


bottom of page