top of page
Rechercher

Ile-de-France : Transdev va exploiter le téléphérique de Créteil


Transdev a été désigné le 7 décembre par Ile-de-France mobilités (IdFM) comme exploitant du futur téléphérique urbain Câble 1, inclus dans un morceau du réseau francilien du sud-est du Val-de-Marne. Le contrat débutera le 1er août 2023 pour une durée de 6 ans (2028).

Dans un premier temps, cette délégation de service public «consiste en l'exploitation de 15 lignes de bus», précise IdFM. Parmi les communes desservies figurent Boissy-Saint-Léger, Bonneuil-sur-Marne, Sucy-en-Brie, Valenton, Villecresnes et Villeneuve-Saint-Georges. A partir de l’été 2025, le Câble 1, qui sera la première ligne de téléphérique urbain d’Île-de-France, constituera le second étage du contrat. Il reliera Créteil à Villeneuve-Saint-Georges via Limeil-Brévannes et Valenton. Son objectif: désenclaver les villes desservies et «les connecter à la ligne 8 du métro et à l’ensemble du réseau de bus de ce secteur», rappelle l’autorité organisatrice.

Ce marché était particulièrement convoité car il constituera une vitrine et une référence pour son exploitant. Après Brest (exploité par RATP Dev qui a succédé Keolis) et Toulouse (exploité en régie par Tisséo), d’autres projets de téléphériques urbains se profilent, comme à Bordeaux, où une concertation démarre. Keolis et le groupe RATP étaient sur les rangs tout comme l’Italien ATM. Transdev, qui était déjà implanté à Créteil, a sans doute bénéficié du savoir-faire développé en Amérique du sud, ainsi que de celui de la Compagnie des Alpes, société cousine, elle aussi filiale de la Caisse des dépôts.

Transdev s’est également vu attribuer un lot du réseau de bus dans le secteur sud Seine-et-Marne autour de Nemours, pour 5 ans. En jeu, l’exploitation de 20 lignes dont 1 ligne express. S’y ajoute un service de transport à la demande. Nemours, Saint-Pierre-de-Nemours, Souppes-sur-Loing et Château-Landon sont les principales villes desservies.

Enfin, Keolis a quant à lui remporté la troisième DSP attribuée en ce début décembre par IdFM. Elle démarrera également au 1er aout 2023 et pour 6 ans. La filiale de la SNCF sera à la tête d’un important réseau de 46 lignes de bus, d’un service de 3 lignes en soirée, et d’un service de transport à la demande. Il s’agira de desservir entre autres Gonesse, Garges-lès-Gonesse, Goussainville, Arnouville, Fosses, Louvres, Sarcelles, Roissy-en-France, Villiers-le-Bel, Tremblay-en-France et Villepinte.

Marc Fressoz







bottom of page