top of page
Rechercher

JO 2024: la ligne 14, dernier espoir du Grand Paris Express pour être dans la compétition



Parmi les lignes de métro qui étaient en compétition pour desservir les sites des Jeux Olympiques en 2024, deux ont déclaré forfait. Tous les espoirs des pouvoirs publics et des organisateurs de l’événement sportif sont désormais placés dans l’actuelle ligne 14 du métro parisien, depuis qu’on sait que les lignes 16 et 17 du Grand Paris Express ne seront pas prêtes avant 2025-2026.

A Saint-Denis, au nord de Paris, l’extension de la 14 va donner naissance à une nouvelle station du Grand Paris Express, Carrefour Pleyel, qui doit ouvrir «mi 2024», avance la Société du Grand Paris (SGP), le maître d’ouvrage. Quelques semaines seulement avant la grande réunion mondiale qui se tiendra du 26 juillet au 11 août 2024. Autant dire que tout dérapage risquerait de tourner à la pantalonnade.

Le 12 octobre, le Gouvernement représenté par le ministre des Transports, Clément Beaune, a fait un petit tour sur le chantier, comme un ministre des sports vient encourager un athlète dans sa préparation, priant pour qu’une blessure qui compromettrait ses chances l’épargne. La cérémonie symbolique a consisté à souder le dernier rail d’alimentation de la voie. Le ministre a dit sa «fierté» d’être là, mais personne n’a fait de grand discours ni évoqué officiellement le défi des délais tendus, peut-être par superstition et pour éviter de mettre la pression sur le compétiteur et tout son staff.

En tout cas, les motifs d’optimisme existent réellement. «On va livrer la voie dans les prochaines semaines pour permettre la pose des équipements, puis les essais de circulation», explique un responsable de l’entreprise ETF chargé de la voie, la RATP devant s’occuper des réglages pour la mise en service. Mais la partie la plus critique se situe au-dessus des voies, dans la gigantesque gare faite de 7000 m2 de différents niveaux encore tous nus, en béton brut. C’est une véritable usine de correspondance entre la 14 et les futures 15 et 16 qui comportera 56 escalators. Un record ! Chatelet-Les Halles n’en comptant que 40.

Tout est à faire pour équiper ces zones, plomberie, revêtements, portiques, signalétique, etc., mais «nous sommes confiants au sujet des délais, explique Mathieu Mallet, le directeur adjoint chargé des travaux à la SGP. Le défi sera de coordonner les différents corps de métiers, On travaille en 3X8 avec plus de 300 personnes actuellement, et au pic d’activité, il y aura sans doute plus de 500 personnes sur le chantier». C’est sûr, la gare de Carrefour Pleyel va en empêcher beaucoup de dormir.

Marc Fressoz




bottom of page