top of page
Rechercher

Lyon poursuit sa route avec Hess pour une nouvelle commande de 80 trolleybus articulés



A Lyon, les écologistes qui dirigent la métropole continuent de promouvoir le trolleybus à travers la modernisation de la flotte de ce mode de transport caractéristique de la capitale des Gaules. Mais aussi avec l’extension de son domaine. Les élus de Sytral Mobilités, que préside Bruno Bernard, ont ainsi opté le 8 décembre pour le constructeur suisse Hess pour une commande conséquente de 80 véhicules articulés, et qui potentiellement peut dépasser les 200 exemplaires.

Ayant reçu 34 exemplaires IMC l’an passé pour équiper les lignes C13 et C11, l’autorité organisatrice était déjà cliente du constructeur suisse, elle devient maintenant un gros client. Choisi par Nancy pour prendre la place du TVR, Hess confirme ainsi son succès en France. A Lyon, ses bus électriques à antennes vont «remplacer l’ensemble des trolleybus articulés Cristalis circulant actuellement sur les lignes C1, C2 et C3, mais aussi les trolleybus standards qui équipent les lignes C4, C14 et C18», détaille Sytral Mobilités. Ils circuleront notamment sur la future ligne de BHNS Part-Dieu - Sept-Chemins et sur les lignes C5 et C25, qui seront électrifiées. Les administrateurs de Sytral Mobilités ont également validé le sujet important des hausses de tarifs pour l’an prochain. Pas de psychodrame à Lyon, comme cela été le cas en Ile-de-France, où l’abonnement mensuel va augmenter de 12%. L’ évolution tarifaire moyenne sera de 3,3% sur le réseau TCL et 3% sur les réseaux Libellule et Cars du Rhône, deux fois moindre que l’évolution de l’inflation (6,2%).

L’évolution favorable de la masse salariale et les nouveaux taux de versement mobilité (VM) viennent à la rescousse du voyageur. Sur 910,8 M€ de recettes attendues, la part du VM augmente et il représente 51,1% de ces recettes (465,8 M€). Les recettes commerciales, bien qu’en hausse en raison de la reprise du trafic, équivalent à seulement 29,1% (265,2 M€). Enfin, les contributions des collectivités membres de Sytral Mobilités et les aides de l’Etat représenteront 19,8% des recettes (179,8 M€), la part du Systral augmentant régulièrement.

Reste que la couverture de la hausse de l’énergie reste une grande inconnue, comme dans toutes les autorités organisatrices


Marc Fressoz


bottom of page