Rechercher

Navya et Lohr lient leur sort sur le véhicule autonome


Le concepteur de navettes autonome Navya et le constructeur industriel Lohr ont signé «une alliance stratégique» le 22 septembre. L’objet: construire «une roadmap commune visant à autonomiser des bases roulantes existantes destinées à être produites en série», annoncent-ils. Plus concrètement, leur premier projet consistera «à développer un véhicule autonome sur la base du modèle industriel Cristal de Lohr», un véhicule qui sera «automatisé par Navya et industrialisé par Lohr». Plusieurs navettes Cristal seront équipées du Pack-AD Navya et du logiciel de conduite autonome Navya Drive. Les deux entreprises françaises comptent sur les élus locaux et leurs réseaux de transport pour pouvoir «opérer des séries de tests, organiser des expérimentations en conditions réelles et préparer la phase d’industrialisation et de commercialisation de cette nouvelle gamme» font-elles savoir.

En liant leur sort, Navya et Lohr espèrent arriver à passer la vitesse supérieure sur un marché mondial qui est loin de tenir toutes ses promesses. Les ventes de Navya sont décevantes et l’entreprise lyonnaise cherche toujours de l’argent. Plus diversifié, le groupe Lohr a développé depuis longtemps une gamme de petit véhicule Cristal, et comptait sur un partenariat (interrompu) avec Transdev pour co-financer le développement de la version autonome. Méthode Coué ou pas, les deux PME positivent. «Cette alliance intervient au moment où la demande de solutions de mobilité autonome est en forte augmentation partout dans le monde, avec de grands enjeux de conception, d’homologation et d’industrialisation», notent-elles.

Marc Fressoz