top of page
Rechercher

Présenté à Autocar Expo, le car Ginhoux rétrofité hydrogène sera mis en service en 2024

Dernière mise à jour : 17 juin 2022


Tourisme et Transport Ginhoux a lancé son projet de rétrofit de car à hydrogène, en partenariat avec l’entreprise Green Corp Konnection (GCK). L’objectif est de convertir un Iveco Crossway pour «obtenir un véhicule d’excellent niveau, adapté aux missions pour lesquelles il est conçu, avec toutes les garanties de sécurité nécessaires», déclare Bruno Ginhoux, président de cette PME familiale ardéchoise fondée en 1830, qui est aussi l’une des plus vieille entreprises de TRV en France. Cette opération de rétrofit bénéficie du soutien de l’appel à projet «Ecosystème poids lourds», pour un montant légèrement supérieur à 100 000 €. Grâce à ce dispositif, le rétrofit devrait coûter environ 230 000 €, selon Bruno Ginhoux. Le car rétrofité sera présenté à l’occasion du Salon Autocar Expo, qui se tient à Lyon du 12 au 15 octobre 2022, mais l’homologation du véhicule est attendue pour l’été 2023. Il sera ensuite mis en service début 2024 sur le réseau Tout’enbus d’Aubenas/Vals, pour lequel l’entreprise Ginhoux vient d’être renouvelée. A partir de janvier 2023, la communauté de communes du Bassin d'Aubenas/Vals bénéficiera, grâce au concours dela Région Auvergne-Rhone-Alpes, d'un large mix énergétique, avec le déploiement de 3 bus Iveco GNV, un minibus électrique Temsa en heures creuses, l’introduction de cars Mercedes hybrides sur les lignes en renforts scolaires. «Pour l’entreprise Ginhoux, le réseau urbain d’Aubenas devient ainsi un véritable laboratoire d’analyse de données», poursuit Bruno Ginhoux, qui prévoit de déployer une dizaine de cars rétrofités hydrogène. (L’interview complète de Bruno Ginhoux sera publiée dans le prochain hors-série de Mobily-Cités, disponible en septembre)

Créé en 2020 par Guerlain Chicherit et Eric Boudot, GCK est un acteur de la décarbonation des transports organisé autour de trois poles: technologie et industrie, sport automobile et énergie. L’entreprise couvre ainsi un large éventail de missions: GCK fournit ainsi les batteries du projet de train léger Draisy, et a mis au point un véhicule de rallye-raid doté d’une pile à combustible, qui participera au prochain Dakar. L'entreprise a installé son atelier de rétrofit à Lempdes (Puy-de-Dome), où elle travaille sur de nombreux projets, dont 5 dameuses à hydrogène pour les stations de l’Alpe d’Huez et les Deux Alpes. GCK va aussi déployer cet été une station de charge électrique qui ne nécessite aucun génie civil sur l’A7, en partenariat avec Vinci Autoroutes.

Sandrine Garnier


bottom of page