top of page
Rechercher

Trenitalia monte en puissance entre Paris et Lyon


Le premier train à grande vitesse opéré par Trenitalia depuis Paris est arrivé mardi 5 avril en gare de Lyon-Perrache. La compagnie italienne, qui exploite déjà la ligne Paris-Milan à raison de deux allers-retours quotidiens avec une escale à Lyon Part-Dieu, vient de renforcer son offre dans l'Hexagone. Dès le 1er juin, trois allers-retours entre Paris et Lyon-Perrache seront proposés chaque jour avec des départs de Paris à 8h59, 14h30 et 20h et de Lyon-Perrache à 6h21, 11h42 et 17h11. «C'est un challenge qui démontre que Lyon est une ville très importante pour nous [un tiers des salariés de la firme y sont basés, NdLR] même si Paris reste notre siège en France», a déclaré Roberto Rinaudo, président de Trenitalia France. En tout, cette montée en capacité va offrir 4 600 places quotidiennes supplémentaires entre les deux villes. Les billets sont toujours proposés à partir de 23€ en standard et 29€ en business. Les tarifs évoluent ensuite selon le remplissage. Une classe exécutive et une salle de réunions sont également proposées.

Depuis son arrivée en France le 18 décembre 2021, Trenitalia a transporté 150 000 voyageurs sur sa ligne Paris-Milan et affiche un taux de remplissage de 87%. De bons résultats qui ont conduit le transporteur italien à augmenter sa cadence. « Pour le moment, les trois quarts de nos voyageurs effectuent des trajets internationaux. Normalement, ces voyageurs préfèrent l'avion. Mais depuis la pandémie, les choses changent. Sur trajets de 6 à 7h, on voit que certains préfèrent le train parce que l'on peut s’y reposer, manger, travailler. Mais aussi parce que l’on arrive en centre-ville, ce qui est un stress en moins, et parce que la conscience environnementale est de plus en plus grande », poursuit Roberto Rinaudo.

L'ensemble des trajets sera effectué en Frecciarossa 1000, conçu par Alstom et Hitachi. Pour le moment, leur maintenance ne sera pas réalisée en France et restera à Milan. Par ailleurs, selon Le Parisien, SNCF Réseau aurait accordé à Trenitalia des ristournes de 37% la première année, 16 % la deuxième et de 8% la troisième sur le prix des sillons. Questionné sur le sujet, Roberto Rinaudo n'a pas confirmé ces chiffres : «Tous les nouveaux entrants peuvent avoir une réduction sur les péages pendant deux ou trois ans. C'est un processus long, donc il y a des négociations. Mais quoi qu’il arrive, la décision finale revient toujours à l'Autorité de régulation des transports.» Il a par ailleurs confirmé que ces cinq allers-retours s'ajoutent à ceux de la SNCF et n'ont donc supprimé aucune desserte.

Justin Boche

bottom of page